pratiques-de-la-formation.fr

www.centre-inffo.fr
Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte

Les métiers de la formation des adultes

La formation des adultes représentent un champ professionnel en développement. Une étude du Commissariat général du Plan et de la Dares du 5 décembre sur les métiers en 2015 classe cette catégorie parmi celles où l’emploi se développera fortement, soit une progression de 4,4% par an.

Cependant, la formation des adultes est un large champ d’acteurs souvent mal identifiés. Il existe une grande diversité d’appellations : d’un organisme à l’autre, le même emploi peut recouvrir des activités différentes. Inversement, deux dénominations différentes peuvent correspondre à de mêmes activités.

Dresser une catégorisation exhaustive des métiers reste donc problématique. La liste qui suit regroupe des fonctions les plus fréquentes, regroupées selon les contextes d’exercice de l’emploi.

Centre INFFO collecte régulièrement des informations sur les formations certifiantes qui préparent aux métiers de la formation. Cette base décrit leur intitulé, objectifs et/ou programme, conditions d’admission, organisation et/ou durée, modalités pédagogiques, etc., ainsi que les coordonnées des organismes.

Base des certifications des métiers de la formation

Les professionnels de la formation : quelques chiffres

L’Insee dénombre 113 000 personnes en emploi en 2004 dans la famille professionnelle (FAP-2003) « Formateurs ». Ces emplois ont quadruplé depuis 20 ans sous le double effet du besoin de former les salariés et les demandeurs d’emplois en reconversion.

Un cœur de métier et des activités intégrées

Les activités de la formation sont constituées d’un cœur de métier, l’ingénierie de formation, et d’activités intégrées qui tendent à se développer de plus en plus.

L’ingénierie de formation comprend :

  • le diagnostic et l’analyse des besoins,
  • la conception du parcours pédagogique,
  • l’acte de formation,
  • l’accompagnement des apprenants,
  • l’évaluation.

Les activités intégrées regroupent :

  • les actions de bilan, d’orientation, d’accompagnement, d’aide à l’insertion professionnelle,
  • la gestion de la formation et le développement commercial.

En organisme de formation

Le responsable de formation définit et conçoit une offre de formation « catalogue » ou sur mesure, en réponse à une demande précise d’un client privé ou d’un appel d’offres public.

Ses missions

  • Prospecter de nouveaux marchés et négocier les contrats.
  • Conseiller les entreprises.
  • Réaliser des cahiers des charges.
  • Coordonner l’équipe de formateurs.
  • Organiser et évaluer les activités.
  • Garantir la qualité des formations.

Dans certains réseaux comme les Greta (Ministère de l’Education nationale), ce métier est appelé conseiller en formation continue.

Dans d’autres organismes, le conseiller en formation occupe essentiellement une fonction commerciale.

Ses missions

  • Gérer et développer un portefeuille de clients.
  • Analyser les besoins du client, lui présenter l’offre de formation sur catalogue ou lui proposer une solution sur mesure.

Le formateur, ou animateur de formation, anime essentiellement des actions de formation, c’est-à-dire qu’il assure la transmission des savoirs et savoir-faire à des publics adultes.

Ses missions

  • Eventuellement concevoir l’action de formation en partenariat avec le client.
  • Choisir les méthodes et outils pédagogiques (contenus, exercices, supports, mises en situation...) adaptés au public et à l’objectif de la formation.
  • Assurer le suivi et l’accompagnement des apprenants.
  • Evaluer leurs acquis.

Le coordonnateur pédagogique a pour mission de veiller au bon déroulement d’un parcours de formation.

Ses missions

  • Gérer et animer l’équipe de formateurs.
  • Assurer le suivi et l’accompagnement des apprenants.
  • Veiller à la qualité des outils et supports pédagogiques utilisés pour les formations (documents, supports audiovisuels...). Il les conçoit et les élabore en collaboration avec les formateurs.
  • Assurer la qualité des procédures.

Le consultant en formation ou consultant-formateur, conseille les organisations (entreprises, institutions, associations...) dans la mise en œuvre de leur politique de formation, et leur stratégie de gestion des compétences.

Ses missions

  • Analyser les situations, identifier les problèmes avec le client et les différents interlocuteurs de l’entreprise.
  • Aider au diagnostic et proposer des solutions appropriées, notamment en terme de formation.
  • Construire des parcours de formation.
  • Réaliser les formations.
  • Développer les services de l’organisme, la prospection de nouveaux marchés, la négociation de contrats...

Le coach fait partie des métiers en expansion. La Société Française de Coaching définit cette nouvelle pratique comme « l’accompagnement de personnes ou d’équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d’objectifs professionnels ».

L’assistant de formation en organisme s’occupe de l’accueil et de l’information auprès des clients, et gère les dimensions administratives et logistiques des formations : rédaction et suivi des conventions, convocations, planning des formateurs, des salles et du matériel.

En entreprise

Le responsable de formation en entreprise exerce son activité le plus souvent au sein de la direction des ressources humaines.

Ses missions

  • Identifier et analyser les besoins en formation des salariés, en fonction des évolutions économiques, sociales et technologiques de l’entreprise.
  • Concevoir le plan de formation en prenant en compte les aspects humains, budgétaires, juridiques, organisationnels et pédagogiques, en partenariat avec la direction et les représentants du personnel.
  • Mettre en œuvre ce plan de formation en recherchant des prestataires de formation, en réalisant des montages financiers avec l’Opca dont il dépend.
  • Evaluer les résultats des investissements formation réalisés.

Le métier de responsable de formation évolue et son intervention se situe de plus en plus en aval du processus de formation. Loin de gérer uniquement des stages de formation, il est de amené à organiser des parcours de professionnalisation dans l’entreprise, en vue d’une gestion prévisionnelle des compétences. Le formateur interne à l’entreprise possède une expérience professionnelle reconnue par sa hiérarchie et se voit confier des missions d’animation de formation de même nature que le formateur en organisme de formation, en raison de ses compétences pédagogiques.

En Opca et autres organisations professionnelles

Le consultant ou conseiller en formation, au sein des Opca (organismes paritaires collecteurs agréés), accompagne les entreprises d’une branche professionnelle dans la mise en œuvre de leur politique de formation, notamment sur un plan financier. Il analyse les dossiers de prise en charge des formations des entreprises, et vérifie les possibilités de financement ou non des actions de formation en fonction des priorités définies par les partenaires sociaux de la branche. Moins identifiés, des responsables ou chargés de formation dans les fédérations professionnelles et au sein des syndicats de salariés, définissent et négocient les priorités des politiques de formation de leur branche. Ils peuvent aussi informer et conseiller leurs adhérents sur les questions de formation, et mettre en œuvre des dispositifs répondant à leurs besoins.

En structure d’accueil, d’orientation et d’insertion

Le conseiller d’orientation, le conseiller en emploi et insertion professionnelle ou le conseiller en bilan de compétences (majoritairement à profil psychologue pour ce dernier) :

Ses missions

  • accueille, informe et conseille les demandeurs de formation (demandeurs d’emploi, salariés, jeunes...) en fonction de leurs attentes, leurs acquis et leurs potentialités,
  • les aide à définir un projet professionnel,
  • les informe sur les métiers et leurs débouchés,
  • les oriente ensuite vers les dispositifs existants,
  • peut les accompagner et les suivre tout au long de leur formation,
  • les aider à s’insérer professionnellement. Il exerce au sein de structures mises en place par les pouvoirs publics : Maisons de l’Emploi, Mife, Missions Locales, Points d’Information Jeunes..., mais aussi par les organismes de formations ou les financeurs.

Le conseiller VAE dans les Points Information Conseil, ou dans des structures d’accompagnement :

  • informe les personnes souhaitant faire valider leurs expériences en vue de l’obtention d’un diplôme ou d’un titre,
  • les oriente vers les certifications en adéquation avec leur projet,
  • les aide dans les différentes étapes de la démarche de validation des acquis.
 
Témoignage
 
Un exemple de parcours de Véronique (25 ans), « débutante » dans le monde de la formation
 
Une maîtrise en ethnologie, un goût prononcé pour l’animation des groupes, quelques expériences associatives, et une volonté de construire des projets pédagogiques, tels ont été mes terrains d’aventure au cours de mes années d’études. Dans quel contexte professionnel mettre en œuvre ces compétences et aspirations ?
 
La formation des adultes ? Je n’y avais jamais pensé. C’était pour moi un domaine réservé aux professionnels, ayant plusieurs années d’expérience, ou ayant pratiqué la gestion des ressources humaines en entreprise. La rencontre d’une amie consultante en formation, de quelques années mon aînée, m’ouvre les yeux sur un monde vaste et inconnu : celui de la formation, et de tous ses métiers. Je découvre par la suite qu’il existe un grand nombre de diplômes de troisième cycle permettant d’y accéder, sans justifier nécessairement d’une expérience professionnelle précise. Pour sélectionner quelques pistes, le regard de mon amie m’est indispensable pour décrypter les plaquettes et les contenus des diplômes exprimés en des termes « pour initiés seulement » (« ingénierie de formation, médiatisation, professionnalisation, FOAD, ergonomie cognitive... »).
Un dossier de candidature complet, un solide projet professionnel, un entretien de motivation, et les portes du DESS « Concepteur réalisateur de Formation » à l’université Lyon 2, s’ouvrent. Une année dense s’en suit : 1250 heures de formation dont un stage de trois mois, un mémoire de 150 pages à écrire en cinq semaines, et enfin une remise du diplôme, neuf mois plus tard. Toute heureuse de cette réussite, je ne me doute pas qu’il me faudra à peu près le même temps pour décrocher un premier emploi !
 
Au gré des annonces, des candidatures et des entretiens, je découvre la diversité des métiers, des structures, des environnements professionnels (entreprises, domaine de l’insertion, organismes professionnels...). Mais visiblement le manque d’expérience reste le critère discriminant pour dépasser les candidats de la short-list lors des recrutements. Finalement, au bout de sept mois, je suis enfin embauchée, à temps partiel en tant que chargée de mission au sein d’une fédération, pour animer une chambre professionnelle. Les missions du poste consistent en la mise en œuvre de projets répondant aux attentes des entreprises adhérentes. J’ai pu développer, entre autres, des projets de formation, et d’information sur le métier auprès des jeunes. Une bonne expérience qui me permet un an et demi plus tard de trouver un nouvel emploi où la formation des adultes est au cœur de mes missions.
 
Guide des métiers de la formation, Centre Inffo, Dunod, Paris, 2006

Pour en savoir plus :

A lire

A consulter

  • Portail Orientation-Formation : « enseignement formation »
  • ANPE : Fiches métiers du ROME (Répertoire opérationnel des Métiers et des Emplois)
Maryline Gesbert, Centre-Inffo

Publicité

Cegos

Régie publicitaire

Nos enquêtes

La lettre de la FOAD

Objet d’une veille constante de la part de nos journalistes et chargés d’étude, la formation ouverte et à distance (FOAD) bénéficie d’une large couverture. Pour rester en contact avec l’actualité du secteur, abonnez-vous à la lettre électronique de la FOAD, compilation mensuelle des articles que nous publions sur le sujet dans nos différents supports.

S’abonner à la lettre FOAD

Aller plus loin

Synopsys Frank, jeune étudiant dans une grande école de commerce, revient chez ses parents le temps d’un stage qu’il doit faire dans l’usine ou son père est ouvrier depuis trente ans...
Ressources humaines
Consulter la rubrique "Aller plus loin"

Les sites de Centre Inffo

Recherches


Plan du site - Régie publicitaire - Nous contacter - Charte Centre Inffo - Mentions légales - Haut de page
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Centre Inffo 2014
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.